PANTXIKA SAINT MARTIN

Vit et travaille á Paris.

Après des études d’histoire de l’art et des débuts dans une agence de publicité, Pantxika Saint-Martin a choisi de partager son temps entre la presse artistique et la céramique, manière de concilier son besoin d’images et de formes, de nourrir l’un avec l’autre, de conjuguer l’exercice du regard et la pratique.

Avec ses dessins de lampes pour Les Migrateurs en 1996 (lampes Séville et Barcelone aux pieds en bois de hêtre), elle signe ses premiers objets d’intérieur. Si elle peut dès cette expérience, éprouver son goût pour l’art appliqué, c’est dans le modelage que rapidement elle trouve son élément : la faïence, sa pâte douce, sa plasticité lui semble le matériau idéal, capable de produire des formes actuelles sans renier la tradition. Avec dans l’œil et entre les doigts quelques références de bon aloi : design scandinave, poterie de Cazeaux (Biarritz années 50) pour une jeune femme moderne qui aime le style et, pour cela aussi, reste attachée à son Pays basque toujours épris d’élégance.

La “ Family Drop ”, éditée en 2003 par SPIRIT en porcelaine de Limoges, témoigne de la continuité de ses préoccupations. Héritier des Germe, Grain et Goutte qui s’égrainent depuis dix ans, l’ensemble destiné à la table —salière et poivrier, sucrier, carafe…— affiche une rondeur épurée, une surface lisse qui invite au toucher et font de ces objets utiles des signes artistiques qui apportent aux intérieurs une certaine “touch of class ”.