Série « Entre mer et lumière »

« J’aime l’océan, sa force, son étendue,
son immensité, sa proximité, ses humeurs,
son énergie, son déploiement, ses couleurs,
ses lumières, ses terres, ses inspirations,
ses textures, ses variations,
ses mouvements, ses matières,
sa création, ses odeurs, sa brillance,
sa majesté, sa solitude, son mystère….
sa magie
J’aime la mer. »

Ce sont autant de sujets que j’ai glanés entre 2011 et 2014 lorsque je suis venue m’installer à Saint -Briac en Bretagne.
On l’aura compris, l’artiste y puise son inspiration. De cette quête est née la série « Lumière de Mer ». Il a fallu des heures de patience et compter avec les caprices du ciel pour donner un tel sens de vie. La mer connait rarement des couleurs émeraude aussi violente, et les nuages des corps et des visages surprenants. On s’arrête devant une vague figée par le temps, offrant des détails ciselés comme une dentelle. Jusqu’aux algues multicolores semblant sortir d’une palette d’une exceptionnelle richesse.

KRIS SERAPHIN-LANGE

« Il faut porter en soi un chaos pour mettre au monde une étoile dansante »

Pour cette artiste, s’exprimer avec des mots n’est pas un réflexe et lui fait craindre un manque de vérité. Son vocabulaire, Kris Séraphin-Lange le définît avec la photographie qui s’est imposée à elle comme un art plein de vie. Elle le maitrise par l’expression du mouvement, des couleurs, et l’harmonie du beau.
Depuis longtemps, c’est par le corps que Kris se raconte, qu’elle explore.
Si sa plume est l’objectif d’un appareil, son discours, est pénétrant et trouble, vif et hardi.
Il est ainsi sensible et onirique. Il nous parle avec émotion d’émotion.
Libanaise d’éducation, Egyptienne de naissance et Française de culture elle choisit Paris en 1990 pour y vivre et y travailler.
Son parcours est à données multiples, cependant toujours centré sur l’image.
Enfant, elle collectionne les clichés déchirés dans les magazines.
À 15 ans, ses parents lui offrent son premier appareil, un Minolta X500.
Elle découvre par ce biais le moyen de s’exprimer au plus proche de son ressenti.

Graphiste pour la presse, elle collabore avec les magazines Vogue, Beaux-arts avant de se tourner plus particulièrement vers la photographie où elle travaille en commande pour de nombreux magazines français tels que Psychologies, Paris-Match, Studio magazines, mais aussi avec la presse étrangère, Black and White en Australie, Noun au Liban…
En 1998 Elle fait sa première exposition photo personnelle intitulée VISION FEMININ, à Paris.
C’est le début d’une série d’expositions personnelles et Collectives en France et à l’étranger.
A travers son travail photographique actuel, Kris s’attache à transmettre la beauté et l’intime grâce, quelle transmue en Spectacle. Passionné et troublante, Kris a besoin de créer par la photo pour se connaître, et se reconnaître.

http://www.klange-photography.net/fr/3/about.html