was successfully added to your cart.

All tomorrow’s party – Après Vernissage 16/12/17

By 30 décembre, 2017Non classifié(e)

C’est une histoire de première fois :  Plus de 25 ans pour découvrir des artistes, les suivre, commencer à collectionner, aiguiser un point de vue, assumer des partis pris puis débarquer de Paris à Barcelone pour dénicher un espace bien situé en un mois et demi, puis le rénover en 4 semaines juste avant le premier vernissage de la galeria Dupressoir.

Comme on dit il y a un début à tout, qui est d’autant plus jouissif qu’il est évident. Les artistes qui ont accepté de partager cette aventure n’en sont pas à leurs premières fois mais avec nous si !  Et c’est une grande fierté de nous voir confier leurs œuvres ici à Barcelone.

Pascaline Rey puis Valéa Djinn sont venues prêtés mains fortes pour ce premier accrochage collectif rejointes par Vincent Bousserez qui a aussi fait le voyage de Paris.  Tous les trois ont partagé avec nous leur enthousiasme et parler de leur travail à côté de celui des 7 autres artistes sélectionnés qui nous ont apporté un fervent soutien à distance.

16 décembre 14h05 ! Coup de ciseaux sur le ruban rouge. Plus de 70 visiteurs ont franchi la porte du Carrer Sant Père Mes Alt 42 jusqu’à 21 heures. Un mélange français, catalan, espagnol, anglais, italien; des habitants du quartier et quelques touristes de passage nous ont rejoints. Si l’effet de la nouveauté se vérifie toujours, les choix artistiques, la diversité et le parti pris de la galerie d’associer art et objets d’art ont été très bien accueilli.

La peinture inondée de lumière et traversée par l’énergie colorée de Véronique Lafont, la peinture foisonnante et fantasmagorique de Nathalie Salé ; la sculpture végétale et le dessin au trait épuré de Valéa Djinn ; la sculpture à toucher conçue comme une expérience sensorielle et une autre vision du corps féminin de Pascaline Rey ; la photographie des empreintes de la vie sur des lieux sans vie de Thibault Jeanson ; la photographie de territoires démesurés et dénués de repères de Vincent Bousserez, la photographie picturale de paysages maritimes irréels de Kris Seraphin-Lange sont autant de mondes différents à explorer. Les céramiques entre rugosité fine et délicatesse brute de Paule Fattaccioli, et celles de Pantxika Saint-Martin qui marient rondeur et épure invitant au toucher ; les bijoux d’Atelier Montmartre créés à la main comme des pièces uniques à partir d’émaux, de corail, de faïence, de cuivre, d’or et d’argent enrichissent la palette des objets d’art proposés par la galerie.

Cette première exposition collective de ces 10 artistes venus de France sera suivie dans les mois qui viennent par des expositions en duo ou en trio avec d’autres plasticiens installés à Barcelone, ou bien dans les régions environnantes.

30 décembre 2017